Le blogue de Pierre Guay

La faillite, les syndics et l'endettement sont des mots qui peuvent faire peur lorsqu'on les entend. Le but de mon blogue est de démystifier cet univers pour vous aider à le comprendre.

Comment choisir un syndic autorisé en insolvabilité

Comment choisir un syndic autorisé en insolvabilité
27 février 2017 |

Si vous avez de la difficulté à arriver financièrement et que vous êtes stressés quand vous pensez à vos dettes, vous considérez probablement l’option de consulter un syndic autorisé en insolvabilité (SAI), dans le but entre autres de vous aider à dresser un portrait complet de votre situation financière. Toutefois, plusieurs personnes ne savent pas par où commencer pour bien choisir leur syndic.

Tout d’abord, consultez le registre officiel du gouvernement canadien afin de trouver un syndic dans votre région. Il est important de choisir un syndic facilement accessible pour vous puisque vous devrez le rencontrer à plusieurs reprises. De plus, sachez que la première rencontre avec un syndic est habituellement gratuite, et sans obligation. Elle vous aidera donc à déterminer si vous souhaitez aller de l’avant.

Si le syndic qui vous intéressait ne se retrouve pas dans le registre, soyez vigilants. Plusieurs entreprises s’improvisent comme étant un syndic autorisé en insolvabilité, mais seulement les syndics autorisés en insolvabilité possèdent la licence du Bureau du surintendant des faillites leur permettant de vous proposer toutes les solutions possibles (faillite, proposition de consommateur, consolidation de dettes, etc.) De plus, assurez-vous de réellement rencontrer un syndic lors de votre première rencontre, et non une adjointe ou un conseiller qui risquent d’en connaître moins sur le domaine.

Un des facteurs les plus importants lors de la première rencontre, c’est que vous parveniez à établir un lien de confiance avec la personne rencontrée. Gardez en tête que vous devrez partager vos informations financières personnelles avec cette personne, donc si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette personne, le processus complet risque d’être très désagréable. La personne rencontrée vous démontre-t-elle de l’empathie ou semble-t-elle ne pas se soucier de votre situation?

Par après, il est également primordial que vous posiez toutes les questions qui vous passent par la tête. Si vous ne trouvez pas que les réponses du syndic sont claires ou que vous ne sentez pas que les solutions proposées arriveront à régler vos problèmes financiers, vous aurez votre réponse qu’il ne s’agit pas du syndic pour vous.

Une fois cette première rencontre finie, prenez le temps de bien réfléchir à tout ce que la solution proposée par le syndic engendre. Sachez que le syndic autorisé en insolvabilité ne devrait jamais vous mettre de la pression pour signer des documents rapidement. Informez-vous des étapes qui suivront et demandez au syndic à quel genre d’accompagnement vous pouvez vous attendre. Dans le doute, allez chercher une seconde opinion auprès d’une personne de confiance.

Bref, si la personne rencontrée parvient à vous rendre à l’aise et que la solution proposée semble encourageante pour votre situation financière, vous pourrez aller de l’avant avec ce syndic en toute confiance!